13 février 2014

Mon hommage à Philip Seymour Hoffman


J'ai écrit un article-hommage à Philip Seymour Hoffman pour Slate.fr. J'y parle sans fausse pudeur et sans politiquement correct de cet acteur qui a su s'affranchir de son physique hors-norme pour devenir une vraie star de cinéma hollywoodienne.


23 janvier 2014

Mes films préférés de 2013

Si vous avez été un peu attentif, vous saviez que j'avais déjà publié mon top annuel sur Slate.fr. Mais je l'ai fait un peu tôt, à un moment où il me manquait une bonne partie des films de fin d'année à voir. Comme c'est souvent le cas, il était possible que des films viennent s'intercaler. Ca n'a pas été le cas. Alors, je reposte mon Top 10 annuel ici, cette fois avec commentaires. C'est une tradition. Voici donc les 10 films que j'ai préféré parmi les 164 que j'ai vu en 2013 au cinéma. Un nombre à peu près similaire à celui de 2012 : je garde le rythme d'une moyenne de 3-4 films vus en salles par semaine.


1. LE MONDE DE CHARLIE
C'est mon livre préféré. Est-ce que j'étais anxieux du résultat au cinéma. Pas vraiment. J'ai aimé le film pour exactement les mêmes raisons que j'ai aimé le livre. Le ton y est parfaitement retranscrit, les émotions exactement les mêmes grâce à un scénario qui épouse toutes les subtilités du roman sans en faire trop et grâce à des acteurs absolument parfaits dans leur rôle respectif. Est-ce que des choses à peine évoquées dans le livre aurait pu être totalement supprimé du film ? Oui, sûrement. Est-ce que ça m'a gâché le plaisir ? Pas vraiment.

2. FRANCES HA
L'amitié. Le travail. L'amour. L'impossibilité de se situer dans le monde, de trouver sa place quand il y en a que pour l'immaturité de l'adolescence et les trop grandes responsabilités de la vie d'adulte. Le choix impossible. Garder sa part d'enfance ou l'abandonner pour une vie cynique et ennuyeuse. C'est à cette croisée de chemin que se trouve Frances Ha. Le film le plus moderne de 2013 - même s'il est en noir et blanc.


3. MUD
MUD est un grand film ample sur l'Amérique, sur ce pourquoi elle fascine tant, son humanisme comme sa violence, ses idées noires comme ses beautés les plus sublimes. MUD est un film sur l'initiation, sur l'apprentissage de la violence, sur l'apprentissage de l'amour. Parce que ce dernier ne peut se faire qu'avec le premier.



4. MA MEILLEURE AMIE, SA SOEUR ET MOI
Le quatrième film de Lynn Shelton est, comme à son habitude, dépouillée. Trois personnes, un garçon, sa meilleure amie et la soeur de sa meilleure amie, dans une maison perdue au pied d'un lac. Et de cet étrange huit-clos ressort un film plein de quiproquos à la fois à mourir de rire mais aussi d'une tendresse infinie. Mumblecore dans l'esprit, Ma Meilleure amie, sa soeur et moi parle au coeur, à tous ces sentiments qui ont forcément inondé votre esprit un jour, de la jalousie à l'amour, de l'amitié aux liens puissants de la famille.


5. GRAVITY
Est-ce qu'il me restera quelque chose de GRAVITY une fois le film passé sur petit écran ? Probablement pas. Le film de Alfonso Cuaron est une expérience sensitive, un film à la frontière de l'expérimentation dont le salut (commercial) vient en grande partie d'un scénario de film catastrophe finalement assez déjà vu. Les sensations inédites qu'il provoque font la (grande) valeur de Gravity.


6. GIMME THE LOOT
C'est comme ça que j'aime le cinéma, simple, tendre, humain. Derrière des apparences un peu foutraque, Gimme The Loot est un beau film d'aventure urbaine, raconté comme un conte entre rencontres insolites, petites et grosses galères et porté par un duo d'acteurs incroyables, notamment Tashiana Washington, désarmante de naturel.


7. THE HIT GIRLS
L'âge d'or de la "nouvelle comédie américaine" est passé depuis quelques années maintenant (2008, que tu étais belle - et drôle !). Ca n'empêche, parfois, il se produit des petits miracles. Dix ans après Mean Girls, une nouvelle comédie vient prouver que les blagues de filles qui s'assument avec fierté, c'est aussi (voire plus) drôle que les blagues de mecs auxquelles cette "nouvelle comédie US" (et l'ancienne aussi surtout) nous avait habitué depuis... toujours. Le rythme est frénétique, le ton hystérique, les blagues sous amphet' et le casting démentiel.

8. LA VIE D'ADELE
Soyons honnête : La Vie d'Adèle est le premier film d'Abdelatif Kechiche que je vois. Ce qui m'a attiré dans ce nouveau film, c'est le sujet, l'histoire d'amour. J'aimais bien l'idée de vraiment parler de la façon dont on tombe amoureux, de ce qui ce déclenche quand le sentiment devient plus fort que tout. J'aimais bien l'idée de traiter de l'adolescence et du passage à l'âge adulte sans chichi, avec un vrai naturalisme. Et j'ai pas été déçu - à l'exception peut-être de ce prêchi-prêcha littéraire, pour le coup, pas très "naturaliste". C'est beau, vrai, brut et d'une tendresse infinie - même dans ses moments les plus durs.

9. THE PLACE BEYOND THE PINES
Raconté en trois chapitres bien distincts, les procédés scénaristiques (changement de point de vue et ellipse) pourraient paraître un peu surfaits mais fonctionne parfaitement, transformant le polar en grande fresque familiale où la tragédie se confond avec la tendresse, les grands sentiments avec l'intime. Un grand portrait de l'Amérique ouvrière.



10. PACIFIC RIM
Parfois, le bonheur au cinéma est aussi simple qu'un robot géant affrontant un gros monstre extra-terrestre géant juste éclairé par les néons fluorescents d'une mégalopole asiatique. Parfois,  il ne faut que ça à la condition que l'histoire soit bien racontée, sans les chichis scénaristiques auxquels les blockbusters récents (Marvel, Go Fuck Yourself !) nous ont habitués. C'est ça Pacific Rim, un plaisir enfantin, simple et moderne, synthèse parfaite de l'efficacité des blockbusters 80's et 90's et des technologies numériques les plus avancées. Le premier vrai (bon) blockbuster de l'ère 3D.




31 décembre 2013

Quelques enseignements de 2013....


Des starlettes Disney en bikini fluo suffisent à faire bander les critiques parisiens. #SpringBreakers

Kathryn Bigelow pas nommée aux Oscars pour Zero Dark Thirty : l'académie confirme qu'elle lui a donné un Oscar pour Demineurs uniquement pour faire chier James Cameron.

Ben Affleck et Robert Downey Jr : les deux seuls mecs qui, quand ils se rencontrent, se parlent de leurs échecs passés en riant.

Plus c'est grand, plus c'est bon. #PacificRim #JeNeParlaisPasDeZizi

La Justice américaine condamne John McTiernan à de la prison. Pendant ce temps-là, Brett Ratner et Stephen Sommers courent toujours.

C'est assez facile en fait d'envahir la Maison Blanche #OlympusHasFallen  #WhiteHouseDown.

JJ Abrams, c'est comme un pigeon parisien : entre Star Trek et Star Wars, il a pris trop la confiance.

En parlant de gens qui ont trop pris la confiance : Beyoncé. Sauf qu'avec elle, ce sont ses fans, les pigeons.

Ecouter Solange (en boucle). #Beyoncé

How I Met Your Mother ne peut se terminer que d'une seule façon : un plan sur deux ados morts, avec un qui a avalé du destop et l'autre qui s'est pendue.

L'amour est au coin de la rue.... #Paperman.

On est passé très près du Happy Meal avec le kit Spring Breakers : sachet de poudre blanche, fausse dent en or et string.

Amanda Bynes n'est définitivement pas Joaquin Phoenix. :(

Mais je continue de rêver de ce matin où je me réveillerais et découvrais avec le reste de l'Internet que Werner Herzog était invitée chez David Letterman pour révéler que tout ce temps il filmait Amanda Bynes pour son nouveau documentaire de fiction-réalité.

Idiocracy Is Coming. #SpringBreakers #PainAndGain #TheBlingRing

Hollywood ne sera jamais à court d'idée. Après TURBO, l'escargot qui voulait aller vite, on peut leur proposer de faire le zèbre qui voulait jouer dans un film en couleur ou l'hippopotame qui voulait devenir mannequin.

Autre preuve : un 13e Vendredi 13 en found-footage, un remake de La Horde Sauvage avec Will Smith, un reboot de L'Effet Papillon moins de 10 ans après sa sortie.

Commencer à s'inquiéter quand on est plus mignon(ne) sur sa mugshot que sur les photos de magazines. #LindsayLohan

Cher Will Smith, il nous reste encore quelques souvenirs sympas passés ensemble, hein... #AfterEarth

Le monde tourne en rond : on préfère désormais regarder un diaporama de dix GIFs qu'une vidéo de deux minutes. #tumblr

Il n'est jamais trop tard dans la vie : All The Boys Love Mandy Lane sort en salles aux Etats-Unis, sept ans après sa première projection publique.

Facebook fait tout pour continuer à séduire les ados alors que la VRAIE solution tient en deux mots : GIF ANIME.

Condenser 20 ans de provoc' de Madonna en 6 mois. Avec #Miley, c'est possible.

On peut tout faire avec Kickstarter, y compris des films que personne n'a envie de voir. #VeronicaMars

Il faudrait faire un Kickstarter pour que Michael Bay fasse un kickstarter pour financer l'explosion de la Tour Eiffel dans Transformers 4 (ou Armageddon 2).

Le renard fait Ring-ding-ding-ding-dingeringeding, Wa-pa-pa-pa-pa-pa-pow, Hatee-hatee-hatee-ho, Joff-tchoff-tchoff-tchoffo-tchoffo-tchoff,Jacha-chacha-chacha-chow,Fraka-kaka-kaka-kaka-kow ou A-hee-ahee ha-hee.

Toi aussi, booste ta suite avec The Rock. #GIJoe2 #Fast&Furious6

Chacun son combat : toute la pop mondiale se presse sur la BO de The Great Gatsby tandis que Britney Spears erre seule sur celle des Schtroumpfs 2.

Il faut arrêter de faire des films sur la F1. #rush #flop #malédiction

Tu peux pas faire plus drôle en 2013 que les compilations #Vine.

L'amour fait faire de telles choses. Comme sauter d'une voiture roulant à 200km/h sur une autre voiture circulant sur une bretelle d'autoroute à contre-sens. #Fast&Furious6 #VinDiesel

Que Zack Snyder arrête le Red Bull mélangé à la coke. #ManOnSteel

Tout a heureusement une fin. #Bieber

Leonardo DiCaprio lève son verre et trinque comme personne #TheGreatGatsby #DjangoUnchained #TheWolfOfWallStreet

Dis-moi la couleur de ton iPhone 5C/S et je te dirais qui tu es.

Toujours pas lassé de Zooey Deschanel et donc toujours en amour. #NewGirl #SheAndHim

Réaliser 17 clips pour illustrer la sortie du livre "Le Féminisme pour les Nuls" était quand même vachement osé.  #Beyoncé

Dr Dre est le Lindsay Lohan du Rap : il ne terminera jamais sa Detox.

Facile de faire de bons singles pour les ex-starlettes Disney. Plus difficile de faire de bons albums. #Demi #Selena #Miley

Steven Seagal a mangé la TNT. C'est pour ça qu'il est aussi gros.

Il n'est pas bon d'être la fille de Nicolas Cage. #Tokarev #12heures

Pendant  que la France est bloquée dans les années 70 et l'Angleterre dans les années 90, la Suède continue d'inventer le futur de la pop-music.

Jack Bauer se fait vieux. 24h sans faire pipi, c'est plus possible. La Fox annonce donc une nouvelle saison de 24h Chrono de seulement 12h.

Robert Downey Jr est aux lunettes de soleil à verres mates ce que Carrie Bradshaw est aux chaussures de créateurs. #IronMan3 #Promo

Le vrai retour de Mariah Carey - au moins en chanson. #AlmostHome #Beautiful

Pour le reste de Mariah Carey, il y a Ariana Grande.

La mort définitive de l'imagination au cinéma est annoncée pour 2015 #Fast&Furious7 #ManOfSteel2 #StarWars7 #Avengers2 #Terminator5 #JurassicPark4 #TheHungerGames4 #MadMax4 #JamesBond24 #TheFantasticFour3 #MissionImpossible5 #KungFuPanda3 #Ted2 #Insidious3 #BlancheNeigeEtLeChasseur2 #JasonBourne5 #Madagascar4 #MoiMocheEtMechant3 #AlvinEtLesChipmuncks4 #LesSchtroumpfs3

On n'est jamais mieux desservi que par soi-même : les clips de Blurred Lines et We Can't Stop réalisés par une femme.

Twitter = Chochotte #RedWedding #GoT

Quand vous direz que vous êtes fan de "One Direction", il va falloir me préciser si vous êtes fan du boy-band ou du bébé de Kanye West et Kim Kardashian #North #NorthWest

1335 jours sans nouvelles de Renée Zellweger. Son adresse e-mail (pour savoir ce qu'elle devient) : youhadme@hello.com

Pendant ce temps-là, Jennifer Lawrence raconte ses gastro et ses diarrhées dans les talk-shows.

Oui, le sexe avec des morts vivants peut être sexy. #LesRevenants #WarmBodies

...le nez qui coule aussi. #LaVieDAdèle

#Sharknado Juste ça

Ne surtout pas oublier de respirer #Gravity

Jean-Claude Van Damme est de retour (mais est-il vraiment parti ?) #GrandEcart

J'ai très envie de m'acheter un camion. #JCVD

Quand tu sais pas, demande une chanson à Sia. #Britney #Beyoncé #KatyPerry #CelineDion

Une rencontre entre Alfonso Cuaron et Brian De Palma doit beaucoup ressembler à celle de deux ados mesurant la taille de leur zizi #PlanSéquence

Au lieu d'aller chez le psy, Tom Cruise fait des blockbusters #Oblivion

En 1973, George Lucas a réalisé le teen-movie nostalgique American Graffiti sur la jeunesse des années 50. 20 ans plus tard, en 1993, Richard Linklater a réalisé un autre teen-movie nostalgique Dazed And Confused sur la jeunesse des années 70. La logique voudrait donc que quelqu'un, en 2013, ait réalisé un teen-movie nostalgique sur la jeunesse des années 90. Sauf que non... Le schéma est brisé. Une malédiction va s'abattre sur le teen-movie des 20 prochaines années.

Il ne manque plus grand chose pour que les slows reviennent #wreckingball #wings

Kanye West et les Kardashian = Tom Cruise et la scientologie.

Taylor Swift, le coeur d'artichaut tête à claque de la pop-culture, nouvelle meilleure pote (de tes rêves).

...Avec Anna Kendrick #HitGirls

Se faire voler ses montres par une bande d'ados dans #TheBlingRing a visiblement redonné un poil de virilité à Orlando Bloom #Zulu #TheHobbit

Steve Jobs joué par Ashton Kutcher. Bill Gates refuse désormais de mourir pour ne pas être joué par Jaden Smith.

On peut pas être cool tout le temps, partout. #DrewBarrymore #CameronDiaz #Twitter

Difficile de faire revenir le sexy... Il est un peu fatigué le sexy. #JustinTimberlake #ComeBack

Rinko Kikuchi au palmarès des personnalités les plus cute et adorkable du monde #PacificRim #Promo

Katy Perry domine encore et toujours le game de la pop-music globalisée.

Apprendre à décrypter l'esprit de Shonda Rhimes, créatrice de Grey's Anatomy. Quand elle dit "Sandra Oh aura le départ qu'elle mérite", elle veut simplement dire "Sandra Oh aura la mort la plus horrible possible et imaginable quand son personnage quittera la série."

Savoir créer des conflits : dire à un rédacteur du Huffington Post qu'il travaille pour le Buzzfeed de journalisme et dire à un rédacteur de Buzzfeed qu'il travaille pour le Huffington Post du divertissement web.

Solution pour rendre le monde meilleur : extraire l'amour-propre de Kanye West et le distribuer à part égale aux 7 milliards d'êtres humains.

#NODISRESPECTTOBENAFFLECK

Machete ne tweete pas.

Le jeu de société le plus dur au monde : un jeu de "Qui est Qui ?" avec uniquement des chanteuses de K-pop.

Si tout le monde parlait comme Alan Sorkin écrit, tout le monde ne comprendrait rien à personne. #TheNewsroom

Les mots d'un violeur ou d'une chanson pop ? #JeSaisQueT'enAsEnvie #BlurredLines

C'est pas du porno, c'est HBO ! #GoT

Marvel continue encore et toujours à faire le même film. Dans l'attente que le reste du monde s'en aperçoive aussi. #Thor2 #IronMan3

Lady Gaga, en 2013, on aurait dit un sketch du Saturday Night Live qui aurait mal tourné.

Mieux vivre l'idée de la mort en sachant qu'on y retrouvera les Backstreet Boys. #ThisIsTheEnd

En ce moment, nous sommes infinis. #ThePerksOfBeingAWallflower

Je n'ai pas eu les 20 secondes de courage que j'avais promis d'avoir en 2012. ☹



29 décembre 2013

150 chansons pop de 2013



C'est l'heure des bilans. On commence donc l'habituelle retro annuelle avec ces 150 chansons pop de l'année. Le blogueur pop traite habituellement le sujet avec un Top 50. Moi, je n'y arrive pas. Je peux pas classer des chansons. C'est trop compliqué. Alors, je vous propose 150 chansons d'un bloc, sous forme de playlist. Ce sont mes préférées. Il y a de la k-pop (un chouïa), de la pop ultra mainstream (un peu), de la pop indé, du Français (ouais !), du R&B, des chansons de films (le grand retour du genre après des années de vaches maigres) et beaucoup, beaucoup de Scandipop. La playlist s'écoute sur Spotify.


Alex Hepburn - Under
Alka - Bâtards Suprêmes (Lafayette Remix)
AlunaGeorge - Attracting Flies
Amelia Lily - Shut Up (And Give Whatever You Got)
Anna Kendrick - Cups
Annie - Back Together
Ariana Grande & Mac Miller - The Way
Avec Sans - Hold On
Avril Lavigne - Rock N Roll
Bastille - Pompeii
Best Coast - I Don't Know How
Betty Who - High Society
Betty Who - Somebody Loves You
Birdy - Wings
Bonnie McKee - American Girl
Britney Spears - Perfume
Carly Rae Jepsen - Take A Picture
Charli XCX - Superlove
Charli XCX - You/Ha Ha Ha (MS MR Remix)
Chlöe Howl - No Strings
Chlöe Howl - Paper Heart
Christine & The Queens - Nuit 17 à 52
Chvrches - The Mother We Share
Chvrches - Recover
Clean Bandits - Rihanna
Cocovan - Roosevelt Hotel
Crayon Pop - Bar Bar Bar
Daft Punk - Get Lucky
Dawn Richard - In Your Eyes
Demi Lovato - Heart Attack
Dido - End Of Night (JR Remix)
Disclosure & AlunaGeorge - White Noise
Dombrance - The Witch
Donkeyboy - Triggerfinger
Drake & Majid Jourdan - Hold On, We're Going Home
Duck Sauce - It's You
Electric Youth - Innocence
Elephanz - Time For A Change
Elin Överfjord - Nu
Ellie Goulding - Burn
Ellie Goulding - How Long Will I Love You
Empire Of The Sun - Alive
Fifth Harmony - Miss Movin' On
For The Foxes - Running Back To You
Frankie Rose - Street Of Dreams
Frida Sundemo - For You, Love
Future, Miley Cyrus & Mr Hudson - Real And True
Glass Figure - I Need You
Granville - Le Slow
Haerts - Wings
Haim - Falling (Duke Dumont Remix)
Hollysiz - Come Back To Me
House of Wallenberg - Be Somebody
Hozier - Take Me To Church
Hurts - Help
Icona Pop - Girlfriend
Icona Pop - Just Another Night
Ida Corr - Hold Me Head Up High
Is Tropical - Dancing Anymore
Jabberwocky - Photomaton
Jay-Z & Justin Timberlake - Holy Grail
Jessie Ware - Imagine It Was Us
Juicy J & Justin Timberlake - The Woods
Justin Timberlake - Mirrors
Juveniles - Fantasy
Kat Dahlia - Gangsta
Katy B - 5 AM
Katy Perry - Dark Horse
Katy Perry - Roar
Kelly Clarkson - Underneath The Tree
The Killers - Shot At The Night
Kleerup & Loreen - Requiem Solution
Lady Gaga - Applause
Lady Gag & R Kelly - Do What U Want
Lana Del Rey - Young & Beautiful
Lisa Miskovsky - Wild Winds
Little Daylight - Overdose
Little Mix - Move (The Alias Remix)
Little Mix - Little Me
London Grammar - Wasting My Young Years
Lorde - Team
Lorde - Royals
M83 & Susanne Sündfor - Oblivion
Maia Hirasawa - Lights Are Out
Majestee Of Sweden - Governor
Margaret Berger - I Feed You My Love
Mariah Carey - Almost Home
Mariah Carey & Miguel - #Beautiful
Megan & Liz - Release You
Mikky Ekko - Kids
Miley Cyrus - We Can't Stop
Miley Cyrus - Wrecking Ball
Miss Kittin - Bassline
MO - Never Wanna Know
Monarchy & Dita Van Teese - Disintegration
MR MS - Hurricane (Chvrches Remix)
MS MR - Think Of You
Mutine - Pose Tes Mains
Mutya Keisha Siobhan - Flatline*
The Naked And Famous - Hearts Like Ours
Natalia Kills - Saturday Night
Natasha Khan & Jon Hopkins - Garden's Heart
One Direction - Story Of My Life
Orion - Love Like You've Never Been Hurt Before
Paloma - The Essence
PAWWS - Slow Love
PAWWS - Time To Say Goodbye
Pet Shop Boys - Love Is A Bourgeois Construct
Phoenix - Entertainment
Polly Scattergood - Cocoon
Ralph Myerz & Annie - Take A Look At The World
Regina Spektor - You've Got Time
Rhye - Open
Rihanna & Mikky Ekko - Stay
Rob & Chloë Alper - Juno
Robbie Williams - Go Gentle
The Royal Concept - On Our Way
Röyksopp & Susanne Sundfor - Running To The Sea
Rudimental - Waiting All Night
Sarah Hansson - Living Proof
The Saturdays - Disco Love
Say Lou Lou - Beloved
Say Lou Lou - Julian
Selena Gomez - Come & Get It
She & Him - I Could've Been Your Girl
Sia & The Weeknd & Diplo - Elastic Heart
Solange - Lovers In The Parking Lot
St Lucia - The Way You Remember Me
St Lucia - When The Night
Stamps - Tell Me True
Stooshe - Slip
Studio Killers - Jenny
Style Of Eye & Soso - Kids
Tamar Braxton - Love And War
Taylor Swift - Sweeter Than Fiction
Tegan & Sara - I Was A Fool
TLC - Meant To Be
Tom Odell - Another Love
Tori Kelly - Dear No One
Tove Lo - Habits
Tove Lo - Love Ballad
Tove Lo - Out Of Mind
The Toxic Avenger & Jose Reis Fontao - Romance & Cigarettes
Twin Shadow - Old Love / New Love
Two Door Cinema Club - Changing Of The Seasons
Vampire Weekend - Step
Vanbot - Hold This Moment
Vanbot - When My Heart Breaks
The Weeknd -Twenty Eight
Yelle - L'Amour Parfait
Yuksek & Oh Land - Last Of Our Kinds
Zedd & Foxes - Clarity


19 novembre 2013

Bienvenue dans le monde (pas du tout merveilleux) du romantisme selon Richard Curtis


Je vais pas revenir sur mon amour immodéré des comédies romantiques et des films d'amour en tous genres. Vous avez un hashtag #romantisme sur la colonne de droite si ça vous intéresse de mesurer ma passion pour tout ce qui ressemble à de l'amour sur celluloïd (et sur disques aussi). J'ai également déjà dit ce que je pensais de Love Actually, le film "emblématique" de Richard Curtis, scénariste de Quatre Mariages et un enterrement ou Coup de Foudre à Notting Hill, et son message tout entier dédié à l'amour.

Je l'ai déjà dit mais je me sens obligé de le redire après avoir vu About Time, sa nouvelle comédie romantique sur un garçon qui se sert de sa capacité à remonter le temps pour séduire la fille qu'il aime. Parce que ce film m'a mis dans une colère noire.

Tout commence avec ce charme si particulier des films de Richard Curtis. Tous ses personnages attachants et doux-dingues dont il a le secret. Il y a le héros, incarné par Domhnall Gleeson, sorte de grande asperge rouquine au sourire enjôleur, pas vraiment beau gosse mais à qui tout le monde peut s'identifier. Il est un peu maladroit, pas à l'aise avec les filles, toujours plein de bonne volonté. Le gentil garçon. Le héros romantique typique des années 2000, une sorte d'anti-mâle dominant. Et il y a l'héroïne, incarnée par la toujours délicieuse Rachel McAdams. Son sourire, sa grâce, son charme de girl next door sont irrésistibles. Je l'ai déjà écrit sur ce blog : "vous ne pouvez pas détester Rachel McAdams". Enfin, il y a la soeur excentrique et pétillante, les parents, fantasques et un peu farfelu. Ca semble impossible de ne pas les aimer.

Et pourtant...

Il y a quelque chose qui n'allait pas. Comme si tout ça était trop beau, trop propre. Vous savez la sensation que j'avais en regardant About Time, en regardant ses personnages s'aimer dans cette jolie et grande maison de Cornouailles, dans ce bel et grand appartement bohème au-dessus d'une friperie ou dans cette belle maison de ville londonienne si bourgeoise : j'avais l'impression d'avoir avaler la pilule bleue.

Une jolie musique plein de tubes pop, des personnages attachants, des petits et quelques grands drames et une bonne dose d'humour, voilà ce qu'on voit dans About Time. Ce délicieux bonbon tout rose, quand on l'avale, n'a pas le goût sucré et acidulé de la friandise. Il a le goût acre et ignoble d'une paire de chaussettes après un marathon. En regardant About Time, j'avais la sensation de m'être retrouvé dans l'illusion béate créée par la Matrice pour me contrôler. Contrôler mes émotions, mes sentiments. Contrôler mes pensées. Je n'étais pas libre. J'étais manipulé pour me conformer à une seule et même vérité : la vie, le bonheur, c'est l'amour entre un homme blanc et une femme blanche, c'est deux salaires confortables et le plus grand nombre d'enfants (blonds) possibles.

Et je vous avoue que la pilule aurait pu passer tranquillement au fond de mon estomac si Richard Curtis n'avait pas ce tic (cette volonté délibérée ?) de faire de ses histoires des vérités absolues, de faire du destin de deux individus "lambda" une sorte de conte morale qui vaudrait en toute circonstance et pour tout individu. C'est ce qui m'avait déjà profondément irrité avec Love Actually, cette façon d'imposer sa recette du bonheur, de dire, je me cite, "oui, ta vie est une merde parce que tu es toujours célibataire (...) et la vie ne vaut pas la peine d'être vécue sans quelqu'un dans le snuggie avec toi." Il y a 10 ans, en pleine phase "j'ai 25 ans : qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de ma vie", ça m'avait déprimé pendant des mois, incapable de recracher la pilule. Dix ans plus tard, j'ai appris. Je me connais. Je sais ce que je veux de la vie et je crois savoir (à peu près) comment l'obtenir. Alors, la pilule qu'a voulu me faire avaler Richard Curtis avec son About Time n'a pas marché. J'ai préféré la pilule rouge, celle de la vie, celle de la vérité, celle de la liberté de choix, pas celle d'un réalisateur autocrate qui veut me faire bouffer son discours conservateur d'un autre temps.

Et en parlant de discours d'un autre temps, là où la pilule m'est carrément passé en travers de la gorge, c'est la façon dont y est présenté la relation entre les hommes et les femmes, cette façon d'envisager le couple. Car About Time, c'est l'histoire d'un garçon qui accède au bonheur en le simulant, en affrontant les problèmes "en s'enfermant dans un placard". Comprendre : mon crush, mon amoureuse, ma femme, je peux lui mentir, la trahir, je peux m'engueuler avec elle, ce n'est pas si grave car je peux aller dans mon placard, fermer les yeux et hop tous les problèmes sont résolus.

Et qu'est-ce que Richard Curtis nous dit sur le couple par ce procédé scénaristique ? Il nous dit simplement que l'homme, celui qui a le pénis, peut faire ce qu'il veut de sa femme qui ne lui sert finalement que de faire-valoir, d'objet avec lequel on fait du sexe et de réceptacle à bébé, qu'un moyen d'accéder à un bonheur de carte postale, celui qu'il a admiré toute sa vie chez ses parents. Encore et toujours, ce conformisme dont je parlais plus haut. Faire comme ses parents. Ne jamais être soi-même. Se soumettre à ce que la société dit qu'il faut faire.

Bienvenue dans la Matrice!

Dans About Time, la femme (Rachel McAdams qui mérite vraiment mieux) n'est que ce bout de viande fan de Kate Moss (WTF!) à qui on ment ("parce qu'il l'a vu le premier" !) et dont on profite du corps (3 fois de suite !), ce bout de viande qu'on demande en mariage simplement pour se convaincre qu'on a fait le bon choix de ne pas coucher avec la blonde aux gros seins qui nous invitait "pour un dernier verre".

J'ai lu que Richard Curtis avait voulu faire About Time pour montrer ce qui se passait après le mot fin dans les comédies romantiques. Et bien, les filles, je ne vous souhaite pas le futur que Richard Curtis a prévu pour vous. Car, dans ce futur, vous n'allez être bonne qu'à faire des gosses, à assouvir les désirs de votre cher mari, à avaler tous ses mensonges et à lui casser les burnes avec vos séances d'essayage à rallonge...

Blue Valentine, Eternal Sunshine of the spotless Mind, 500 days of Summer, Like Crazy montraient aussi ce qui arrivait après le mot fin d'une comédie romantique. Mais ces films, aussi douloureux soient-ils, parlaient de la vie, d'êtres humains qui se battaient au quotidien pour faire vivre leur amour et une certaine vision du bonheur,  même si l'issu de ce combat se révélait dramatique. En regardant ces films, on apprend, on comprend et on s'améliore. En regardant ces films, vous avalez la pilule rouge.

Bienvenue dans le monde réel!